Soutien aux inculpés du 11 Novembre : Ils nous veulent « terroristes »… …pour mieux nous terroriser !
[fr] [de] [en] [es] [it] [pt] [ru]
Manif/Action
le 21 janvier 2009
PLACE KLEBER
Ils nous veulent « terroristes »… …pour mieux nous terroriser !
17h00 à 19H00

jeudi 8 janvier 2009 , par soutien11novembre

Ils nous veulent « terroristes »…

…pour mieux nous terroriser !

Le 11 novembre 2008, près d’une dizaine de personnes étaient arrêtées à Tarnac et inculpées suite à une procédure anti-terroriste. La quasi totalité des médias a amplifié en boucle, jour après jour, ce qui n’est qu’un montage idéologique et une manipulation politico-policière fabriqués par Mme Alliot-Marie, sur des analyses bidon d’un soi-disant expert en sécurité, Alain Bauer. Aucun fait matériel ne pouvait leur être attribué, sinon un mode de vie différent, et une épicerie autogérée, soutenue par la population locale du village. Des promenades nocturnes près d’une voie ferrée, probablement en relation avec un transport de déchets nucléaires, des filatures, des signalements anciens, la possession d’objets divers, aussi banals qu’une lampe frontale, un coupe-boulons, un horaire de chemin de fer, un fumigène, un livre en vente libre, « L’insurrection qui vient », édité par Eric Hazan, à La Fabrique, leur ont valu inculpation et emprisonnement ! A ce jour, 20 décembre, deux d’entre eux, présentés indûment comme les « chefs » sont encore emprisonnés, alors que le Juge de la Liberté et de la Détention a ordonné leur libération, et que le Procureur de la République s’obstine à les maintenir en prison.

LIBÉRATION IMMÉDIATE DE JULIEN COUPAT ET YLDUNE ! LEVÉE DES INCULPATIONS POUR LES 9 DE TARNAC !

Cette prétendue affaire de « terrorisme » entre dans une série d’opérations policières récentes, visant à criminaliser le mouvement social :
- prétendus anarchos-autonomes poursuivis dès janvier pour possession de fumigènes ;
- répression contre Roland Veuillet, contraint à une nouvelle grève de la faim (jusqu’au 18-12-08) pour protester contre son déplacement d’office par l’éducation nationale suite à la grève de 2003 ;
- Serge Renaud, facteur à Marseille, poursuivi pour activité syndicale en temps de grève ;
- Romain Dunand, du Réseau Education Sans Frontières à Besançon, inculpé pour avoir comparé le sarkozysme au régime de Vichy ;
- répression contre les manifestants dans cette même ville, choisie par provocation par Hortefeux, pour réunir les chefs-flics européens sur l’immigration ;
- intrusion violente de gendarmes avec chiens au Collège de Marciac ;
- réincarcération de Jean-Marc Rouillan, pour délit d’opinion ;
- De Filipis, journaliste interpellé brutalement devant ses enfants au lever du jour ;
- inculpations de Belges solidaires des accusés de Tarnac, accusés de posséder des tracts de soutien ;
- lycéens condamnés en flagrant délit de manifestation..., etc. Toutes ces affaires reposent sur du vent. Elles sont la preuve de la volonté du pouvoir sarkozyste de criminaliser tout ce qui bouge en France, en commençant par une supposée « ultragauche » et les plus radicaux ; mais chacun est menacé en réalité, quelle que soit sa couleur politique, syndicale ou associative. Cette entreprise provocatrice, et déjà totalitaire, contre les libertés démocratiques, doit cesser immédiatement. Comme doivent cesser les mensonges reproduits à l’infini par des médias à la botte du pouvoir. Sarkozy a évoqué lui-même le régicide... Il jette de l’huile sur le feu, en parlant de contagion des émeutes grecques en France, alors que des lycéens sont condamnés tous les jours, dans le silence médiatique, pour s’être opposés à la destruction de l’école publique par Darcos. A l’heure où toutes les conquêtes sociales d’un siècle sont détruites par un pouvoir arrogant, il est temps de mettre un point d’arrêt à cette politique. Le Comité Strasbourg-Tarnac se joint à la campagne nationale de solidarité à l’appel des villageois de Tarnac, dans la semaine du 15 au 25 janvier 2009.

Mercredi 21 janvier, de 17 à 19 h (Jour anniversaire de la décapitation du roi Louis XVI)

RASSEMBLEMENT PLACE KLEBER - Liberté pour les emprisonnés de Tarnac ! Levée immédiate de toutes les inculpations ! - Halte à la répression policière ! Halte à la criminalisation des mouvements sociaux !

Comité Tarnac-Strasbourg ( tarnacstrasbourg@gmail.com ) soutenu par UJFP, Gauche Alternative 67, PCF 67, Alternative Libertaire, Emancipation, Justice et Libertés et des personnes individuelles.