Soutien aux inculpés du 11 Novembre : Compte-rendu de la réunion du 8 janvier 09
[fr] [de] [en] [es] [it] [pt] [ru]
Compte-rendu de la réunion du 8 janvier 09

mardi 13 janvier 2009 , par soutien11novembre

Compte-rendu de la réunion du 8 janvier 09 pour la création du comité de soutien en réaction aux répressions des modes de vie et d’actions politiques

Ce texte est issu de notes relatives aux discussions ayant eu lieu ce jour-là. Il a pour volonté de faire ressortir les thèmes soulevés et les envies des personnes présentes, non pas de définir ce que doit être ou sera ce comité.

Cette réunion a été convoquée en réaction à la situation de répression politique actuelle illustrée ces dernières semaines par « l’affaire » Tarnac, à l’occasion de laquelle ont été lâchés les mots terrorisme, groupuscule, anarchisme, mouvance... créant ainsi de dangereux raccourcis.

Cette première réunion a rassemblé dans la salle de conférence de la Maison Des Associations près de 70 personnes qui constatent toutes une répression accrue à l’encontre d’activités politiques, syndicales, humanitaires (cf le DAL condamné récemment) pouvant jouer un rôle de contre pouvoir face au gouvernement. L’utilisation de la détention provisoire sous couvert de lois antiterroristes apparaît comme une tentative d’intimidation gouvernementale des personnes qui luttent contre une société sécuritaire injuste.

De cette première rencontre, sont ressorties :

La volonté d’informer largement des méthodes gouvernementales de baillonnement de la population (utilisations du mot terrorisme et des procédures qui y sont liées de plus en plus fréquentes, enfermement politique, répression et fichage systématiques lors d’actions politiquement engagées, expulsions...).

La volonté de dénoncer et combattre les politiques de surveillance et de contrôle (politique du tout sécuritaire, vidéo-surveillance, fichages en tous genres, interventions musclées dans les quartiers...).

La volonté de soutenir dans la durée tou-te-s les prisonnier-e-s politiques actuel-le-s, passé-e-s et à venir incarcéré-e-s pour leurs idées sous couvert de lois illégitimes en France ou ailleurs.

La volonté de ne pas accepter le terrorisme gouvernemental, sa politique de la terreur, et pour cela que le comité n’agisse pas dans la clandestinité.

La volonté de ne pas juger de la culpabilité ou innocence des inculpé-e-s, mais bien d’agir pour faire cesser l’usage de lois d’exception antiterroristes comme moyen de (ré)pression politique.

La volonté d’ouvrir très largement ce comité à tou-te-s celleux qui luttent.

La volonté de mener rapidement des actions.

Ce qui a été décidé :

Un groupes de personnes prend en charge l’organisation d’évènements dans le cadre de l’invitation nationale à 10 jours d’agitation contre les lois antiterroristes du 15 au 25 janvier.

Une deuxième réunion du comité en cours de création aura lieu lundi 26 janvier à 20h30 au 102 (102, rue d’Alembert). Cette réunion est largement ouverte à tou-te-s.

Contact : soutien.grre@laposte.net