Soutien aux inculpés du 11 Novembre : Appel à la création d’un comité de soutien aux inculpés du 11 novembre 2008
[fr] [de] [en] [es] [it] [pt] [ru]
AGENDA
LES NOUVELLES DU COMITE
Appel à la création d’un comité de soutien aux inculpés du 11 novembre 2008

mercredi 31 décembre 2008 , par soutien11novembre

Appel à la création d’un comité de soutien aux inculpés du 11 novembre 2008

Le 11 novembre 2008, 9 personnes ont été arrêtées en France lors d’une nouvelle opération de police-réalité. Parmi elles, certaines sont accusées des sabotages des caténaires de la SNCF du week-end précédent. Toutes sont inculpées d’« association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste ». Depuis plus d’une année, plusieurs autres personnes ont été arrêtées et placées en détention également dans le cadre d’une instruction anti-terroriste.

En instruisant ces affaires dans le domaine de l’anti-terrorisme, l’objectif est clair : on enferme un petit nombre pour museler les autres. Au-delà de ces affaires, c’est l’idée même de vouloir changer ce monde si parfait qui est visé ainsi que toutes les formes de luttes sociales, les possibilités de contestation étant de plus en plus restreintes. La répression est politique.

En Suisse aussi, les mouvements sociaux sont réprimés et criminalisés : le fichage ADN, l’impossibilité de manifester sans la bénédiction des entités auxquelles on s’oppose, ou la criminalisation des sans-papiers et de leurs soutiens, sont des réalités.

Les personnes à l’initiative de cet appel souhaitent monter un comité de soutien sur les bases suivantes.

Le comité condamne un état d’exception policier et judiciaire qui se banalise partout, et dont l’affaire de Tarnac constitue une illustration parmi d’autres.

Au-delà du soutien aux 9 inculpés, le comité vise à tout faire pour que la machine anti-terroriste - qui s’était mise en marche bien avant ce jour-là – ne puisse pas continuer son travail d’écrasement dans l’assentiment général. Cela passe, entre autres, par l’attaque du montage politique et médiatique qui crée un nouvel ennemi intérieur : la « mouvance anarcho-autonome ». Le comité condamne une véritable construction policière destinée, à terme, à empêcher toute contestation potentielle.

Le comité exige l’arrêt des poursuites pour toutes ces personnes et leur libération immédiate.

Il s’agit pour le comité de s’engager dans une défense commune de l’ensemble des arrêtés quels que soient leurs chefs d’inculpation, sans communiquer plus particulièrement sur telle ou telle personne ni s’étendre sur la question de son innocence ou de sa culpabilité.

Le comité entend soutenir moralement et matériellement l’ensemble de ces personnes :

*

Informer et s’informer directement *

Faire parvenir des articles, des réactions et des lettres *

Collecter des fonds pour les inculpés

Comment chacun peut-il agir ?

*

Adhérer au comité de soutien *

Verser de l’argent et en collecter *

Informer autour de soi le plus largement possible *

Créer des comités de soutien partout *

Prendre toute initiative de soutien (concert, projection de film, discussion, etc.)

Pour la mise en place du comité de soutien, réunion avec toutes les personnes intéressées

le mardi 16 décembre à 19h

à la Maison de Quartier de la Jonction (18bis av. Sainte-Clotilde, 1205 Genève)

Le comité de soutien se donne pour principe de refuser la présence des médias à ses réunions, et s’autorisera à communiquer selon ses propres termes et conditions.

Contact genevois : gesoutien11.11@gmail.com