Soutien aux inculpés du 11 Novembre : Communiqué de La Fédération 56 - Liberté pour Julien Coupat
[fr] [de] [en] [es] [it] [pt] [ru]
Soutiens officiels
Partis
DANS CETTE RUBRIQUE :
Communiqué de La Fédération 56 - Liberté pour Julien Coupat

dimanche 8 mars 2009, par soutien11novembre

Communiqué de La Fédération 56 - Liberté pour Julien Coupat

Depuis plus trois mois maintenant Julien Coupat, est détenu à la prison de la Santé à Paris. Arrêté à Tarnac en Corrèze le 11 novembre dernier, il a été mis en examen pour "direction d’une association de malfaiteurs et dégradations en relation avec une entreprise terroriste" à l’occasion de sabotage de lignes TGV en France dans la nuit du 7 au 8 novembre. La matérialité des preuves et la qualification « terroriste » des faits ont si peu d’épaisseur que tous ses « complices » supposés ont été relâchés les uns après les autres, que la dernière d’entre eux, sa compagne Yldune Lévy, est libre depuis 16 janvier dernier et qu’à trois reprises des juges des « libertés et de la détention » se sont prononcés pour sa libération. C’est à chaque fois le parquet, donc en réalité le gouvernement, qui s’est opposé à cette libération et c’est la qualification de «  terroriste » donnée aux sabotages anti-SNCF plutôt que celle plus adaptée de « dégradation d’un bien d’utilité publique en réunion » qui permet de maintenir Julien en détention. La Ligue des droits de l’homme s’est inquiétée d’« une procédure qui ne s’embarrasse pas du respect des libertés individuelles et se déroule sous l’œil de médias alimentés d’informations uniquement à la charge des personnes mises en cause »

Nous nous joignons aux habitants de Tarnac, aux milliers de signataires de pétitions, aux universitaires, aux juristes pour dénoncer l’«  inconsistance » des charges retenues, le « tour clairement politique » qu’a pris l’affaire, et pour exiger la libération immédiate de Julien Coupat.

La Fédération 56 * rassemble en Morbihan, « Les Alternatifs », «  l’Association des Communistes unitaires », les Collectifs Unitaires Antilibéraux, des militants associatifs, des citoyens engagés.

Plus d’information sur le site national : http://lafederation.org