Soutien aux inculpés du 11 Novembre : Tarnac : Cambadélis attaque MAM
[fr] [de] [en] [es] [it] [pt] [ru]
Tarnac : Cambadélis attaque MAM

jeudi 26 novembre 2009, par soutien11novembre

Jean-Christophe Cambadélis, membre de la direction du PS, s’est demandé ce soir si Michèle Alliot-Marie, ministre de l’Intérieur lors de l’enquête sur l’affaire Tarnac, pouvait rester garde des Sceaux "si les falsifications sont avérées".

"A l’époque des faits, Mme Alliot-Marie était ministre de l’Intérieur, aujourd’hui elle est garde des Sceaux", relève le député de Paris. "Peut-elle trancher contre les enquêteurs, ce qui la mettrait en cause ? Peut-elle dans ces conditions rester ?", poursuit-il. Selon lui, "les avocats viennent d’apporter la preuve, au travers de la rétractation du principal témoin à charge, d’une manipulation de l’enquête ou d’un grave dysfonctionnement dans l’enquête".

Les avocats de Julien Coupat et des personnes mises en examen dans cette affaire concernant des sabotages de lignes TGV ont violemment mis en cause mercredi la loyauté de l’enquête antiterroriste, faisant état de "présomptions très sérieuses de falsifications" de preuves.

Voir en ligne : Le Figaro