Soutien aux inculpés du 11 Novembre : Communiqué du PCF de Tulle
[fr] [de] [en] [es] [it] [pt] [ru]
Communiqué du PCF de Tulle

jeudi 1er janvier 2009 (Date de rédaction antérieure : 24 novembre 2008).

Le P.C.F. et l’affaire de TARNAC

Récemment des jeunes gens de TARNAC, en Haute-Corrèze, ont été interpellés dans le cadre de la loi sur les actes de terrorisme.

Sans se prononcer sur le fond de cette affaire, dont les tenants et aboutissants sont ignorés, les communistes de Corrèze tiennent à rappeler leur opposition à toute législation d’exception, comme celle qui vient d’être mise en œuvre à TARNAC.

En effet, ce type de dispositif juridique est dangereux par son contenu : restrictions des droits, garde à vue prolongée, tribunaux spéciaux etc. Il l’est également par son domaine potentiel d’application, particulièrement vague et subjectif.

Rappelons que la loi considère comme acte de terrorisme, toute « entreprise collective ayant pour but de troubler gravement l’ordre public par intimidation… » Une telle définition peut aisément, demain, s’appliquer aux légitimes luttes du mouvement social en FRANCE.

Notre opposition aux lois d’exception est donc totale. Seule l’application du droit pénal commun est susceptible de concilier la protection de la société, d’une part, et le respect des droits du citoyen devant la Justice, d’autre part.

Tulle le 24 novembre 2008